18/05
Emprunt obligataire 2022 : Le Cameroun disposé à mobiliser plus que les 200 milliards de…
18/05
Exportations vers la RCA : Le Cameroun clarifie sa décision de renforcer les contrôles
18/05
Fête de l'Unité: l'usage du téléphone interdit durant le défilé
17/05
Expropriation des terres à Bali: les chefs duala en colère écrivent aux autorités
17/05
Opération de déguerpissement: Me Christian Ntimbane Bomo condamne ce qui se passe à Douala
17/05
Région de l'Extrême-Nord : Plus de 100 nouveaux déplacés internes enregistrés à Mokolo selon l'ONU
17/05
Humanitaire : Yannick Noah s’engage dans la lutte contre le paludisme
16/05
Owona Nguini trouve incroyable l’analyse de Dieudonné Essomba sur la crise anglophone
16/05
Le président de la Conférence épiscopale du Cameroun Mgr Andrew Nkea demande la libération de…
16/05
Journée Internationale de la Paix et du Vivre Ensemble: Unis dans la différence et dans…
16/05
Migration vers les farines locales: Les femmes de Yaoundé 5 se forment
16/05
Ni Courtisan Ni Flagorneur: Le pouvoir du Verbe et de la Verve
15/05
Crise anglophone: deux redoutables factions d’Ambazoniens annoncent le blocage de l’axe Mamfe-Ekok
15/05
Célestin Bedzigui : «les députés de l'opposition à l'Assemblée nationale sont-ils au niveau?»
14/05
Court séjour privé: le président de la République a quitté Yaoundé
14/05
Eliminatoires CAN 2023: voici la liste des Lions indomptables présélectionnés pour les matchs contre le…
14/05
Crash de l'aéronef de Cotco: aucun survivant n'a été retrouvé
14/05
Crise anglophone: les femmes des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest demandent la libération de…
13/05
Coronavirus : La vaccination protège-t-elle du Covid long ?
13/05
La rareté de la petite monnaie plombe l'économie Camerounaise
  • Vous êtes ici :  
  • Accueil
  • Sport
  • Football: Vers une saison blanche au Cameroun ?

Football: Vers une saison blanche au Cameroun ?

lundi, 19 novembre 2018 08:34 Mfoungo

On est reparti pour de nouvelles bagarres dans les salons de l'administration du football camerounais. Après la fédération elle même, la malédiction est en train de paralyser la ligue professionnelle à son tour. L'ombre de la division et des intérêts égoïstes est en voie de sacrifier la nouvelle saison sportive au Cameroun.
 
 
C'est le flou total dans le football aujourd'hui. Personne ne peut dire avec exactitude la date de démarrage du championnat professionnel d'élite One et d'élite Two. De renvoi en renvoi, on assiste au mauvais théâtre que nous servent les administrateurs du conseil de la ligue et le Président de ladite ligue. Après un conseil d'administration terminé en queue de poisson jeudi dernier à Yaoundé, les positions restent toujours campées.
 
 
 

Quel est le problème?

Comme dans la plupart des conflits, on évoque des causes lointaines et des raisons directes. Ici l'étincelle qui a mis le feu aux poudres est la mise à la retraite de l'ex secrétaire général de la ligue de football professionnel, Pauline Thérèse Manguele. Comme un seul homme, de nombreux présidents ont procédé à un levé de bouclier contre le Général. Des présidents de clubs se sont levés pour contester cette mise à l'écart d'une des pièces maîtresses de la ligue.
Mais il faut remonter à la dernière élection à la tête de la ligue pour chercher les causes profondes de cette crise. Depuis 2015, le Général à fait des promesses de réajustement et réformes du championnat professionnel. Des aménagements qui indiquent qu'il faudra passer à 20 clubs dans chaque pallier pour rendre la compétition plus compétitive et plus rentable financièrement. Chose qui a été difficile à mettre en œuvre du fait de la résistance de certains membres de son conseil. Après que cette mesure ait été adopté à la faveur d'un conseil d'administration, le général va naturellement annoncé sa mise en œuvre cette saison. Ce que les présidents contestataires vont qualifier de passage en force et de dictature. 
 
 
Par ailleurs, de nombreux soucis financiers ont jonché la saison écoulée. Le championnat avait connu un arrêt spectaculaire avec à la clé un courrier du Président Semengue justifiant cet arrêt par la sécheresse des caisses de la ligue. Une dotations spéciale du Président de la République à permis qu'on aille jusqu'à la dernière journée.
 
 
Qui pense aux footballeurs ?
 
 
Les pauvres ! Ils poursuivent les préparatifs de la saison sans savoir à quelle date tout va démarrer. Les pertes se chiffres à des millions de francs CFA pour les équipes qui ont déjà démarré les entraînements, c'est à dire qu'ils payent des primes d'entraînement sans qu'il y ait de match en bout de semaine, ils payent des salaires à des joueurs dont les contrats sont déjà en exécution du fait de ce que les patrons s'appuyaient sur les anciennes dates de démarrage annoncées pour le 03 novembre 2018.  Les conséquences se ressentiront sur le plan de la qualité physique des joueurs qui ne pourront plus être assez explosifs dans leur jeu du fait de long entraînements stériles.
 
Tel que c'est parti, ce n'est pas pour demain le retour de l'accalmie au sein de la ligue. Au soir du conseil avorté, le Général qui a reçu des injures a porté plainte aux concernés, et il a fait le rapport de cette situation de blocage au comité de normalisation et au Gouvernement. Or sachant que le comité de normalisation a lui-même ses propres problèmes à régler, il est possible que le championnat n'ait pas commencé avant Janvier 2019. Considérant que la coupe d'Afrique des nations débutera le 15 juin, on n'est pas loin d'une saison blanche dans le football professionnel. Gare aux sanctions de la CAF et de la FIFA.
 
 
Stéphane Nzesseu

Leave a comment

Jusqu'à ces dernières heures, l'on est contraint de parcourir plusieurs stations de service pour trouver du gasoil à Yaoundé, ainsi que dans…

Agenda

«May 2022»
MonTueWedThuFriSatSun
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031