Trafic autour des tests au Cameroun : « Henri Dikongué victime des faux diagnostics au Covid-19 »

mercredi, 14 avril 2021 23:21 Stéphane Nzesseu

C’est un phénomène que l'on dénonce depuis le début de ces magouilles autour des tests de dépistage de Covid-19. Des camerounais véreux qui profitent de la vulnérabilité de ceux qui ont besoin des résultats pour leur escroquer de l’argent. Dans un tel environnement, qu’est-ce qui garantit que ceux dont on dit qu’ils sont malades le sont vraiment ? Et qui sait si de nombreux contaminés prennent les avions à cause de mauvais trafic ? Ceci est le témoignage de l’homme politique Cyrille SAM MBAKA qui a vécu la terrible scène aux côtés de l’artiste Henri DIKONGUE.

 

Par un jeu d’écriture, les tests PCR passent de négatifs à positifs et sont signés du médecin. A moins de verser 50.000 FCFA le prix de la délivrance heureuse. Un tour de passe-passe qui dissimule une escroquerie à grande échelle. La contamination est généralisée. L’Ordre des médecins observe un silence assourdissant.

Un test PCR truqué et monnayé.

C’est la mésaventure arrivée à Henri Dikongué, musicien, auteur-compositeur émérite. A l’approche de son retour en France, il s’est rendu dans un laboratoire de la place pour effectuer un test PCR voyageurs. Rien de plus normal. C’est le sésame, l’attestation qu’il faut présenter pour tout voyage à l’étranger. Le test doit être négatif et dater de 72h.

La surprise du musicien a été totale de découvrir qu’il était positif au test. Sans imaginer une seule seconde que ce résultat était faux. Pas conforme à son état sanitaire réel. C’est donc de bonne grâce qu’il s’est soumis au traitement prescrit par le médecin Sans jamais songer à faire un contre test. Les conséquences ont été graves. Elles auraient pu être dramatiques voire fatales. Ses jambes ont pris du volume.

N’évoquons pas des détails plus intimes. L’artiste était au plus mal. Henri Dikongué s’est soigné pour une maladie qu’il n’avait pas. Et s’est rendu malade malgré lui.

 Alertes sur les mafias autour des tests Covid-19 au Cameroun

La chaîne des responsabilités.

On pensait avoir tout vu dans ce pays béni des dieux. Chaque jour apporte son lot d’extravagances, d’inattendus, d’inqualifiables. Pour les passagers tenus de présenter un Test PCR négatif 72 heures avant leur vol, c’est désormais la croix et la bannière. Un Epée de Damoclès semble suspendue au-dessus d’eux. Comment les cabinets médicaux sélectionnent-ils leurs victimes? La mafia du Covid est en place. Le patient est un mouton qu’il faut tondre.

C’est la mésaventure arrivée à Henri Dikongué. En attendant d’établir la chaîne de responsabilités, en attendant de savoir quand et comment ce juteux trafic a été mis en place. Une seule recommandation. En cas de test positif et si vous êtes dans le doute, faites-faire un contre test. Histoire de sortir de l’engrenage mortifère.

Que fait l’Ordre des médecins ?

La nouvelle arnaque consiste à envoyer aux futurs passagers, un sms indiquant que les résultats des tests PCR ne sont pas prêts. Ce qui provoque chez eux un stress intense. Ce qui les incite par le fait même, à passer à la caisse. Contre 50.000 FCFA, ils ont leurs résultats et un PCR négatif. Imparable. Il faut croire que dans notre pays béni des dieux... le faux est devenu une institution qui irrigue tout le corps social.

 Grosse Mafia autour des tests Covid-19 : « Nous avons payé 15.000 fcfa chacun et nous avons voyagé avec nos tests négatifs »

 

Cyrille Sam MBAKA, Homme politique

Leave a comment

Economie

Innocent D.H. Publié le mardi, 04 mai 2021 15:47
Réduction des délestages : Eneo va installer 30 transformateurs à Dschang

Energy of Cameroon (Eneo), concessionnaire du secteur de l’électricité au Cameroun, filiale du Britannique Actis, annonce qu’il va installer 30…


Mfoungo Publié le mardi, 04 mai 2021 12:35
Au Cameroun, l'exploitation illégale de bois de grande valeur nuit aux communautés forestières autochtones

Les peuples autochtones vivant dans les communautés forestières sont maintenant confrontés aux conséquences inquiétantes de l'exploitation forestière illégale lorsque leurs…


Santé

Nicole Ricci Minyem Publié le mercredi, 28 avril 2021 08:48
Semaine Mondiale de la Vaccination : Les réflexions vont bon train à Yaoundé

« Surmonter l'hésitation vaccinale au Cameroun » est le thème choisi par les responsables du ministère de la Santé Publique…


Nicole Ricci Minyem Publié le lundi, 26 avril 2021 14:17
Lutte contre le Paludisme : Une Camerounaise fabrique un pesticide

C’est le fruit de sept années d’efforts, au cours desquelles Agnès Antoinette Ntoumba – Doctorante en Sciences Biologique à l’Université…


Videos