Grand banditisme : Démantèlement d’un camp d’entraînement à Mbouda

mardi, 26 mai 2020 08:02 Nicole Ricci Minyem

C’est  dans le département des Bamboutos que les malfrats ont emménagé un espace dans lequel ils faisaient des exercices physiques pour se maintenir en forme, avant d’aller agresser les populations dans la ville et ses environs 

 

Le camp, découvert lors d’une patrouille des éléments de la gendarmerie est situé au bas fond d’une petite forêt, à quelques mètres des bas fonds du quartier « Monchio ». C’est dans ce lieu réputé criminogène que les hors la loi sont installés une sorte de campement dans lequel ils se retranchent après avoir commis leurs crimes.

Sur les lieux, les forces de l’ordre, conduites par l’Adjudant chef majeur Sébastien Lachelle ont découvert des altères pour la musculature, des cordes pour les exercices physiques aériens, des armes blanches mais aussi des paquets de canabis, des sacs de chanvre indien et des denrées alimentaires.

Complice ou prisonnière, une femme collectrice pour le compte d’une micro finance, raconte son quotidien dans ce camp, au micro de nos confrères de Canal 2 International : « Je vis ici. Je collecte aussi, je suis journalière quand tu donnes 500 Frs par jour, à la fin du mois on me paye. Je suis venue collecter et non, je ne fais pas la cuisine pour eux… ».

Un autre individu laisse entendre devant les gendarmes qu’il a l’habitude de se rendre dans ce camp : « Je suis un fumeur de chanvre indien grand, je ne peux pas vous mentir. Quand j’ai envie d’aller aux toilettes, je prends la machette parce qu’on nous oblige à creuser des trous avant de faire nos besoins ».

Témoignage d’un autre malfrat : « Je fume les cailloux chef. On dépose la cendre de la cigarette sur ça, on coupe la drogue que vous avez vu là, après on claque l’allumette dessus et on fume…Et l’autre là c’est 1500frs ».

Ils ont été débusqués grâce à la collaboration des populations qui ont donné l’information exacte aux forces de l’ordre, fatigués des agressions et autres attaques, à toute heure du jour et de la nuit pour ceux qui se sont malencontreusement retrouvés sur le chemin de ces hors la loi ; même si d’autres témoins ont affirmé que les domiciles des particuliers n’étaient pas épargnés.

Une nouvelle et belle prise des éléments de Forces de l’ordre résolus à mettre un terme aux activités malsaines de ceux qui ont décidé de faire de la criminalité, un métier.

Les bandits, dont certains ont été reconnus par les habitants, hués et portants leur matériel de sport, ont été conduits vers la gendarmerie et ils méditent sur leur sort, en attendant d’être présentés devant le procureur, tandis que les habitants espèrent désormais vivre  qu’ils en toute quiétude.  

 

Nicole Ricci Minyem

 

Leave a comment

Economie

Innocent D H Publié le jeudi, 02 juillet 2020 09:24
Zone de libre-échange : La Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique promet son soutien au Cameroun

Cette bonne nouvelle a été révélée au cours d’une audience au ministère du Commerce le 25 juin 2020. En effet,…


Mfoungo Publié le samedi, 27 juin 2020 13:00
La Santé Traditionnelle : « Axe de développement non négligeable pour l'économie nationale »

Tel est le point de vue développé par l’honorable François Biba – Député Pcrn après la rencontre le 25 Juin…


Santé

N.R.M Publié le mercredi, 24 juin 2020 11:25
Lupus Érythémateux Systémique : « Ces malades qui meurent »

C’est à travers une lettre ouverte que Ghislaine Mangoua Kamcheu, présidente de l’association « J’ai un Lupus », maladie auto-immune,…


Innocent D H Publié le lundi, 15 juin 2020 11:08
Journée mondiale du donneur de Sang : Les populations de la région du Nord sensibilisées sur l’importance du don volontaire de sang

La célébration de la Journée mondiale du donneur de Sang ce dimanche, 14 juin 2020 dans la région du Nord…


Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.