Fête de l’Excellence : L’hôpital Laquintinie érigée en pôle de référence en matière d’urgence-réanimation en Afrique Centrale

lundi, 01 mars 2021 13:52 Nicole Ricci Minyem

C’est dans le cadre d’une cérémonie organisée ce Vendredi, au niveau de l’esplanade de cet institut médical ; cérémonie présidée par Manaouda Malachie – ministre de la Santé Publique, en présence du Maire de la Ville et de plusieurs autres personnalités

 

Au-delà de l’aspect festif de la journée, ponctuée par la prestation des groupes de danse, l’anoblissement du ministre de la Santé Publique et la remise des cadeaux, la phase protocolaire a elle aussi été un grand moment de partage.

Celle-ci a débuté par le discours de bienvenue de Mbassa Ndine, qui n’a pas manqué de rappeler l’historique de ce centre hospitalier, créée en 1931 sous l’appellation de « l'hôpital Indigène » avant d’être rebaptisé en 1950, hôpital Laquintinie.

Euphorique, il s’est réjoui de la qualité des services offerts, heureux de constater que l’appui mis à la disposition des hôpitaux de district et de Laquintinie, par la Communauté urbaine de Douala est utilisé à bon escient.

Samuel Makongo, représentant du personnel va lui aussi abonder dans le même sens en témoignant de la bonne ambiance retrouvée au sein de cette institution sanitaire, à travers des éléments de motivation mis œuvre par le Pr Essomba Noël Emmanuel, directeur de l’hôpital.

Il cite entre autres : La revalorisation et le paiement régulier des primes de quote-part, la rénovation des espaces de convivialité, l'amélioration des conditions de travail…

Le Roi Bell, Sa Majesté Eboumbou Douala Manga Bell, président du Ngondo va également s’attarder sur les réalisations effectuées dans cette formation sanitaire depuis peu : Propreté et Electrification de l’ensemble des installations sur les 9 hectares de l’hôpital, la climatisation des chambres, la construction d'un espace de convivialité pour les garde-malades.

Dans le même registre, le Professeur Essomba - Directeur de l’hôpital Laquintinie va présenter les performances de la structure qu’il dirige depuis août 2020, notamment 90 000 consultations, 100 000 naissances dont 900 césariennes, 10 000 admissions d’urgences, 1700 interventions chirurgicales et près de 75 millions de FCFA d’aide aux indigents. Laquintinie compte à ce jour 1200 personnels.

En terme d’équipement, plus de 90% des espaces d’hospitalisation ont été réhabilités, de même que le service des urgences et le Centre mère et enfant, pour une capacité d’accueil désormais plafonnée à 700 lits.

Il convient également de rappeler que depuis peu, l’hôpital dispose de quatre ambulances fonctionnelles et deux autres sont attendues dans les tous prochains jours. Par ailleurs, 10 respirateurs ainsi que des couveuses ont été acquis.

Il a aussi parlé des appareils d’Imagerie par Radiation Magnétique (IRM) et d’un scanner de dernière génération, qui ont été réceptionnés et seront mis en fonctionnement dans un bâtiment dont la construction est engagée. Le slogan désormais en vigueur à Laquintinie est : « On sauve d’abord, on cause après », a déclaré son Directeur, non sans clamer : « je suis fier de ce personnel ».

C’est le responsable de la Santé Publique au Cameroun qui est venu clore la phase des discours. Dans son adresse, Manaouda Malachie s’est réjoui des efforts faits pour améliorer la physionomie générale de l’hôpital, ainsi que pour les dispositions prises afin d’améliorer le séjour des malades et des garde-malades.

Une démarche qui répond à l’option d’humanisation des soins prônée dans l’Agenda de transformation du système de santé. Concernant les préoccupations soulevées quant au renforcement du personnel, Le Ministre a promis de s’y mettre incessamment puisque de son point de vue, un personnel épanoui est le gage d’un service de qualité. Cependant, il a exhorté les patients qui arrivent à l’hôpital, quelque soit les circonstances, à respecter le personnel soignant.

Visite de l’hôpital

Moment phare de la célébration de cette célébration de l’excellence. Le Professeur Essomba a conduit ses invités dans un tour du propriétaire ; les amenant respectivement au niveau : Du Centre des Maladies Respiratoires -  Du Pavillon Samuel Kondo réservé à l’hospitalisation de haut standing- Des services de réanimation, d’anesthésiologie, d’enregistrement et d’orientation- Du site du projet de construction et d’équipements du centre de production d’oxygène médicale de Laquintinie.

Inauguration et pose de la première pierre

Profitant de cette occasion, le ministre de la Santé Publique a procédé à l’inauguration de « l’Espace de prise en charge personnalisé » ainsi que du « nouvel espace d’imagerie médicale » ;

Il a en outre procédé à la pose de première pierre du « futur Centre d’hémodialyse » et enfin à l’inauguration de la salle de conférence de l’hôpital Laquintinie baptisée «  Salle de Conférence Manaouda Malachie ».

Moment emprunt d’émotion et d’espoir, aussi bien pour le personnel soignant que pour les malades, qui espèrent qu’au-delà de la célébration, les promesses du jour vont se transformer en actes concrets.

 

Nicole  Ricci Minyem

 

Leave a comment

Economie

Innocent D.H. Publié le mardi, 04 mai 2021 15:47
Réduction des délestages : Eneo va installer 30 transformateurs à Dschang

Energy of Cameroon (Eneo), concessionnaire du secteur de l’électricité au Cameroun, filiale du Britannique Actis, annonce qu’il va installer 30…


Mfoungo Publié le mardi, 04 mai 2021 12:35
Au Cameroun, l'exploitation illégale de bois de grande valeur nuit aux communautés forestières autochtones

Les peuples autochtones vivant dans les communautés forestières sont maintenant confrontés aux conséquences inquiétantes de l'exploitation forestière illégale lorsque leurs…


Santé

Nicole Ricci Minyem Publié le mercredi, 28 avril 2021 08:48
Semaine Mondiale de la Vaccination : Les réflexions vont bon train à Yaoundé

« Surmonter l'hésitation vaccinale au Cameroun » est le thème choisi par les responsables du ministère de la Santé Publique…


Nicole Ricci Minyem Publié le lundi, 26 avril 2021 14:17
Lutte contre le Paludisme : Une Camerounaise fabrique un pesticide

C’est le fruit de sept années d’efforts, au cours desquelles Agnès Antoinette Ntoumba – Doctorante en Sciences Biologique à l’Université…


Videos