Actes Présidentiels : L’armée honorée par le chef de l'Etat

vendredi, 14 juin 2019 07:51 Nicole Ricci Minyem

Le Chef de l’Etat camerounais signe un décret portant promotion aux grades supérieurs, des personnels officiers d’Active des forces de défense, au titre du second semestre de l’année budgétaire 2019.

 

Il s’agit entre autres de celui portant promotion aux grades de Sous–Lieutenant et Enseigne de Vaisseau de 2ème Classe, des Adjudants–Chefs et maîtres–Principaux des Forces de Défense inscrits au tableau d’avancement de grades pour le compte de l’année budgétaire 2019.

 

Le deuxième décret porte promotion aux grades supérieurs, des personnels Officiers d’Active des Forces de Défense, au titre du second semestre de l’année budgétaire 2019.

 

Des encouragements qui arrivent au bon moment.

 

C’est du moins, ce qui se dit au sein de l’opinion publique nationale. Ils sont nombreux, ces camerounais qui ont salué l’acte du Président de la République, au moment où ce corps ploie encore sous le coup de l’émotion, causée par la perte de ces jeunes gens engagés au sein des forces de sécurité. Ils sont tombés sous les balles des terroristes de la secte Boko Haram, dans la nuit du 09 Juin 2019 dans la localité de Darak, à l'Extrême Nord du pays.

 

Raymonde Ngo Mbeng ne parvient pas contenir ses larmes et ne comprend pas cette guerre qui a emporté son jeune frère : « Je pense que je ne vais jamais me remettre. Depuis qu’on nous a appelé pour nous dire que Bertin est décédé, c’est la consternation ici à la maison. On pensait tous que c’est dans les régions du Nord Ouest et du Sud Ouest que les hostilités continuent, mais voilà ça… Malgré la douleur qui m’étreint, je dis bravo et félicitations aux personnes qui sont montées en grade. Cela va rebooster le moral des troupes et, ils sauront que leur sacrifice n’est pas vain… ».

 

C’est le même avis que partage Anasthasie Ngo Minlend : « Je suis contente pour ces personnes dont le mérite a été reconnu par le Président de la République. Il faut être courageux, pour s’engager au sein de l’armée camerounaise aujourd’hui. Je viens de perdre mon frère et pourquoi ? Pour qui ? Nous qui sommes en dehors de ça, nous ne pouvons comprendre mais, Minlend nous disait toujours qu’il n’aurait rien voulu faire d’autre. Je suis fière d’avoir été sa sœur et, je suis certaine que c’est le même sentiment que partage les membres des familles qui voient ainsi leur mari, fils, frère, sœur et mamans honorés… Cet honneur nous le partageons un tout petit peu ».

 

Des morts en plus, comme le déplore Anne Feconde Noah Biloa, porte parole de Cabral Libii, président du Parti Camerounais Pour la Réconciliation Nationale : « Les attaques perpétrées par ce groupe terroriste ont coûté des milliers de vies aux camerounais, c'est d'autant plus triste que cette guerre nous a été imposée par un ennemi qui nous impose inexplicablement sa criminalité… ».

 

Nicole Ricci Minyem

 

Leave a comment