Vaccin anti-Covid : Entre réceptivité et scepticisme des camerounais

vendredi, 16 avril 2021 16:46 Innocent D.H.

Les premières doses vaccins chinois anti-Covid 19 disponibles au Cameroun depuis plusieurs sont d’ores et déjà administrées aux cibles notamment les personnels de santé et personnes âgées de plus de 50 ans souffrant d’autres pathologies. Au sein de la population, plusieurs personnes adhérentes à cette méthode préventive du virus mortel. En revanche, d’autres, même dans les principales catégories sociales sus évoquées, expriment leur méfiance face au vaccin dont ils redoutent les effets secondaires eu égard aux controverses actuelles sur la question.  

 

Pour une partie de la population camerounaise, l’arrivée du vaccin contre le coronavirus est un véritable ouf de soulagement dans la mesure où pour elle, il s’agit du moyen le plus sûr pour se protéger de cette maladie mortelle. C’est le cas de Elie qui espére recevoir sa première dose de vaccin dans les prochains jours. « J’étais à l’hôpital régional de Garoua, on m’a dit qu’on est en train de vacciner le personnel médical. Le moment venu si le vaccin est accessible à tous, je me ferai aussi vacciner puisque le corona est une vérité et continue d’endeuiller des milliers de familles. Donc, si le vaccin est déjà là, je rends grâce à Dieu ! Je suis prêt à inviter toute ma famille à accepter de prendre le vaccin », affirme-t-il.

Scepticisme des autres

Si plusieurs personnes se montrent réceptives par rapport à la vaccination contre la Covid-19, d’autres par contre préfèrent jouer la carte de la prudence. Cette prudence Caroline Waïda, enseignante, sait pourquoi elle la brandit, « J’ai comme l’impression que le vaccin est un problème politique. Dans les réseaux sociaux, j’observe que les blancs font semblant de se faire vacciner, alors que chez les africains, le vaccin est douteux. Tout ça me décourage, vraiment je ne suis pas prête pour le moment. Avec le temps, si beaucoup de gens se font vacciner et que dix ans plus tard, ces personnes n’ont pas de conséquences négatives, nous tous allons adhérer sans problème », hésite cette dame. Fidèle Wadak, ingénieur de laboratoire, doute aussi de la fiabilité du vaccin chinois, et il a ses raisons, « Je pense que le vaccin-là ne me concerne pas. J’ai la possibilité de préparer mes anticorps contre les infections étrangères à l’organisme et surtout concernant la pathologie à corona ».   Pour Joseph Fopa, il faut que les autorités publiques se fassent d’abord vacciner en masse pour encourager les citoyens ordinaires. « Si on constate que cinq, six voire dix de nos ministres se font vacciner, on va les suivre naturellement », souhaite cet étudiant.

Large communication souhaitée

Pour mieux atteindre les objectifs escomptés, les populations souhaitent une plus large communication autour du vaccin anti-Covid. « Il faut qu’on soit convaincu qu’il n’y ait pas d’effets néfastes parce que nous ne devons pas être des cobayes d’autant plus que la science chez-nous n’est pas très développée, si non nous-mêmes, aurions dû fabriquer notre propre vaccin. Déjà notre pharcopée traditionnelle domptent toutes les maladies du monde pour n’avoir pas eu confiance à nos tradipraticiens », s’interroge Caroline. « Si le vaccin est bon, il n’y a pas de problème. Et si les autorités communiquent bien sur les avantages de ce vaccin, je pense que les Camerounais pourraient adhérer à l’unisson. Je suis un républicain avant tout, si le Gouvernement communique je serai d’accord pour la sensibilisation des populations sur la fiabilité du vaccin », promet Joseph.  

Au-delà de toute spéculation pessimiste, il y a donc lieu que les populations sachent qu’aucun pays au monde n’accepterait de décimer sa population au prix d’un supposé avantage à tirer derrière un vaccin. Si les autorités s’y engagent, c’est certainement parce qu’ils ont certainement suffisamment conscients de l’efficacité du vaccin sans surtout faire la sourde oreille face aux effets secondaires tant soupçonnés à travers le monde.

Innocent D H    

 

Leave a comment

Economie

Innocent D.H. Publié le mardi, 04 mai 2021 15:47
Réduction des délestages : Eneo va installer 30 transformateurs à Dschang

Energy of Cameroon (Eneo), concessionnaire du secteur de l’électricité au Cameroun, filiale du Britannique Actis, annonce qu’il va installer 30…


Mfoungo Publié le mardi, 04 mai 2021 12:35
Au Cameroun, l'exploitation illégale de bois de grande valeur nuit aux communautés forestières autochtones

Les peuples autochtones vivant dans les communautés forestières sont maintenant confrontés aux conséquences inquiétantes de l'exploitation forestière illégale lorsque leurs…


Santé

Nicole Ricci Minyem Publié le mercredi, 28 avril 2021 08:48
Semaine Mondiale de la Vaccination : Les réflexions vont bon train à Yaoundé

« Surmonter l'hésitation vaccinale au Cameroun » est le thème choisi par les responsables du ministère de la Santé Publique…


Nicole Ricci Minyem Publié le lundi, 26 avril 2021 14:17
Lutte contre le Paludisme : Une Camerounaise fabrique un pesticide

C’est le fruit de sept années d’efforts, au cours desquelles Agnès Antoinette Ntoumba – Doctorante en Sciences Biologique à l’Université…


Videos