18/05
Emprunt obligataire 2022 : Le Cameroun disposé à mobiliser plus que les 200 milliards de…
18/05
Exportations vers la RCA : Le Cameroun clarifie sa décision de renforcer les contrôles
18/05
Fête de l'Unité: l'usage du téléphone interdit durant le défilé
17/05
Expropriation des terres à Bali: les chefs duala en colère écrivent aux autorités
17/05
Opération de déguerpissement: Me Christian Ntimbane Bomo condamne ce qui se passe à Douala
17/05
Région de l'Extrême-Nord : Plus de 100 nouveaux déplacés internes enregistrés à Mokolo selon l'ONU
17/05
Humanitaire : Yannick Noah s’engage dans la lutte contre le paludisme
16/05
Owona Nguini trouve incroyable l’analyse de Dieudonné Essomba sur la crise anglophone
16/05
Le président de la Conférence épiscopale du Cameroun Mgr Andrew Nkea demande la libération de…
16/05
Journée Internationale de la Paix et du Vivre Ensemble: Unis dans la différence et dans…
16/05
Migration vers les farines locales: Les femmes de Yaoundé 5 se forment
16/05
Ni Courtisan Ni Flagorneur: Le pouvoir du Verbe et de la Verve
15/05
Crise anglophone: deux redoutables factions d’Ambazoniens annoncent le blocage de l’axe Mamfe-Ekok
15/05
Célestin Bedzigui : «les députés de l'opposition à l'Assemblée nationale sont-ils au niveau?»
14/05
Court séjour privé: le président de la République a quitté Yaoundé
14/05
Eliminatoires CAN 2023: voici la liste des Lions indomptables présélectionnés pour les matchs contre le…
14/05
Crash de l'aéronef de Cotco: aucun survivant n'a été retrouvé
14/05
Crise anglophone: les femmes des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest demandent la libération de…
13/05
Coronavirus : La vaccination protège-t-elle du Covid long ?
13/05
La rareté de la petite monnaie plombe l'économie Camerounaise
  • Vous êtes ici :  
  • Accueil
  • Politique
  • Opinion politique : Me Agbor Ashu Emmanuel Omar exige la dissolution du Mrc

Opinion politique : Me Agbor Ashu Emmanuel Omar exige la dissolution du Mrc

samedi, 18 avril 2020 10:30 Nicole Ricci Minyem

Reçu dans le cadre de l’émission « 7 Minutes pour convaincre » de nos confrères d’afrik – inform.com l’avocat et leader du Reform Party a dit : «Si j'étais Paul Atanga Nji, j'allais dissoudre le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun. Vous ne pouvez pas être un parti politique et vous manquez de respect au Président de la République, vous violez les lois… ».

 

L'homme de loi traité de tous les noms d’oiseaux depuis quarante huit heures sur les réseaux sociaux, par les militants et sympathisants de Maurice Kamto, estime que ce dernier « est dangereux pour la République ».

Face à plusieurs questions et relances du journaliste qui le recevait sur le plateau, Me Agbor Ashu Emmanuel Omar, très en colère est resté ferme sur sa position : «Si j'étais Paul Atanga Nji (le ministre de l'Administration Territoriale, NDLR), j'allais dissoudre le MRC. Vous ne pouvez pas être un parti politique et vous manquez de respect au Président de la République, vous violez les lois… ».

L’avocat au barreau du Cameroun a réitéré que l'opération de levée de fonds de lutte contre le COVID-19, initiée par Maurice Kamo est illégale : « Heureusement pour eux, je ne suis pas Paul Atanga Nji et j’estime que celui-ci est même très gentil. Le ministre de l'Administration Territoriale a agi avec tout l'arsenal juridique. Il a précisé que pour lancer une opération de collecte de fonds, il faut se conformer à la loi de 1983. Or, nous avons vu la manière cavalière avec laquelle le MRC a procédé pour lancer cette opération; ils ont créé une association illégale qui n'est répertoriée nulle part…

Non Monsieur ! Il ne faut pas badiner avec les choses qui touchent à l’État. Qu'ils aillent monter sur le Mont Cameroun. Moi je dis si c'était moi, le mrc n'existerait plus.

Je suis clair. On ne peut pas avoir un parti politique qui s'érige en concurrent à l'État. Monsieur Atanga Nji tolère ce parti politique. Je vous dis clairement moi je ne mâche pas mes mots. Moi je ne peux pas avoir un parti politique qui se met en marge de la loi et s'érige en concourent au président de la République.

Vous voulez gérer un état montrez le bon exemple. Vous ne pouvez pas être un parti politique et vous manquez du respect au chef de l’État, vous méprisez les lois de la République, vous dites que vous êtes un président de la république parallèle. Alors là ça ne tient pas. Ou bien vous êtes parti politique ou bien vous êtes président de la république… ».

 

Nicole Ricci Minyem

Leave a comment

C’est connu, la décision du Gouvernement camerounais de faire collecter les droits de douane sur les téléphones portables et les tablettes par…

Agenda

«May 2022»
MonTueWedThuFriSatSun
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031