26/01
Conflit Ukraine-Russie : « Si l’escalade continue, on risque le plus important conflit terrestre depuis…
26/01
Drame d’Olembe: Les Lions indomptables apportent un réconfort moral aux victimes
26/01
Fake News et accusations farfelues contre le Cameroun: Samuel Eto’o Fils siffle la fin de…
26/01
Incendie du Liv’s Night Club: le Chef de l’Etat Paul Biya présente ses condoléances aux…
26/01
Bousculade à l’entrée sud du stade Olembe: le président de la République adresse ses condoléances…
25/01
CAN 2021: la CAF décide de délocaliser les matches programmés au stade Olembe après la…
25/01
Match Cameroun-Comores: les Lions indomptables se qualifient pour les quarts de finale
25/01
Bousculade à l’entrée sud du stade Olembe: le président de la République instruit l'ouverture d'une…
25/01
Mindef: “ Unité et cohésion nationales comme facteurs de puissance!!!
25/01
Bousculade à Olembe: Quelques témoins racontent la scène
25/01
Coup d’état au Burkina Faso: Le président Roch Marc Christian Kaboré renversé par les militaires
24/01
Lutte contre les dérives : Le Minfi se débarrasse des personnes utilisées dans ses directions…
24/01
Crise anglophone : Une dizaine de travailleurs de la CDC libérés
24/01
CAN 2021 : Super favori, le Nigéria tombe devant la Tunisie aux 8èmes de finale
24/01
Incendie au Livs Night-Club : Selon l'honorable Cabral Libii, l'opinion doit être informée des véritables…
24/01
Can TotalEnergies 2021: Tom Saintfiet se plaint des conditions de prises en charge de son…
24/01
Joseph Antoine Bell: “ Les algériens ne sont pas venus pour gagner”
23/01
Drame: un incendie dans une boîte de nuit à Yaoundé fait des morts et des…
23/01
Francis Ngannou conserve son titre de champion du monde poids lourds
22/01
Sortie de faillite : La Cicam a besoin de 48 milliards de F CFA
  • Vous êtes ici :  
  • Accueil
  • Politique
  • «Notre région est devenue un endroit où rien de bien ou de positif ne peut être attendu» a dit Peter Mafany Musonge

«Notre région est devenue un endroit où rien de bien ou de positif ne peut être attendu» a dit Peter Mafany Musonge

mardi, 14 août 2018 09:10 Mfoungo

L’ancien Premier ministre (1996-2004) et président de la Commission nationale pour la promotion du bilinguisme et du multiculturalisme regrette les violences perpétrées actuellement par des milices sécessionnistes dans la zone anglophone du pays.
Une concertation qui regroupait les membres de la Conférence des chefs traditionnels du Sud-Ouest (SWECC) et l’association des élites de cette région (SWELA) s’est tenue samedi dernier au Palais des Congrès de Yaoundé. Il était question de discuter sur la situation que vit cette région, au même titre que la région voisine du Nord-Ouest en ce moment. Selon Cameroon Tribune du lundi 13 Août 2018, il a fallu un peu plus de quatre heures d’échanges pour faire le point d’une situation jugée «préoccupante» par l’ancien Premier ministre, et non moins président de la Commission nationale pour la promotion du bilinguisme et du multiculturalisme, Peter Mafany Musonge, dans son mot introductif. Il a ainsi dénoncé les souffrances infligées à d’innocentes populations par des bandes armées. Peter Mafany Musonge a déploré que ces égarements n’épargnent même plus «les chefs traditionnels et les élites qui sont enlevés, torturés et tués comme si ceux-ci n’avaient pas le droit d’exister en tant qu’êtres humains». Il a regretté que le Sud-Ouest soit devenu un lieu d’expérimentation d’actes diaboliques : «Notre région est, hélas, devenue un endroit où rien de bien ou de positif ne peut être attendu». «Nous militons pour un Etat unitaire décentralisé, un et indivisible», a martelé l’ancien Premier ministre. Il était donc question pour les participants à la concertation de samedi dernier de devenir des solutions aux problèmes qui se posent dans leur région. Une dizaine de mesures ont été arrêtées à l’issue de cette rencontre et rendues publiques dans le communiqué final sanctionnant les travaux. Sur la «conférence générale anglophone» projetée pour la fin de ce mois et reportée en novembre 2018, les chefs traditionnels et les élites du Sud-Ouest trouvent l’initiative «prématurée». Les membres de la SWELA et ceux de la SWECC ont convenu de travailler en synergie en vue d’une sensibilisation des jeunes de la région sur les dangers du développement de la culture de la violence. Il est par ailleurs question de prendre les mesures appropriées en vue d’un retour de tous les chefs dans leurs lieux habituels de résidence, ceci de concert avec les autorités administratives. Les chefs traditionnels et les élites ont convenu de continuer à encourager le président de la République dans la prise de solutions pour résoudre définitivement la crise qui secoue les régions. Ils annoncent pour le 25 du mois courant, une autre concertation sur le thème de la paix et de l’unité à Buea.
Download attachments:

Leave a comment

Suite à la session ordinaire du 31 août dernier, l’ordre des avocats au barreau du Cameroun a annoncé par voie de communiqué,…

Agenda

«January 2022»
MonTueWedThuFriSatSun
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31