20/05
Fête de l'unité: le Chef de l'État préside la grande parade au Boulevard du 20…
19/05
Jean Michel Nintcheu: Joshua Osih «est un sous-traitant corrompu du RDPC au sein du SDF»
19/05
Fête de l’unité: le SDF Centre veut boycotter le défilé
18/05
Cameroun : Le Gouvernement en discussion avec les entreprises en vue de l'augmentation du Smig
18/05
Recettes des péages routiers : Le Cameroun mobilise 2,1 milliards de FCFA de recettes au…
18/05
Emprunt obligataire 2022 : Le Cameroun disposé à mobiliser plus que les 200 milliards de…
18/05
Exportations vers la RCA : Le Cameroun clarifie sa décision de renforcer les contrôles
18/05
Fête de l'Unité: l'usage du téléphone interdit durant le défilé
17/05
Expropriation des terres à Bali: les chefs duala en colère écrivent aux autorités
17/05
Opération de déguerpissement: Me Christian Ntimbane Bomo condamne ce qui se passe à Douala
17/05
Région de l'Extrême-Nord : Plus de 100 nouveaux déplacés internes enregistrés à Mokolo selon l'ONU
17/05
Humanitaire : Yannick Noah s’engage dans la lutte contre le paludisme
16/05
Owona Nguini trouve incroyable l’analyse de Dieudonné Essomba sur la crise anglophone
16/05
Le président de la Conférence épiscopale du Cameroun Mgr Andrew Nkea demande la libération de…
16/05
Journée Internationale de la Paix et du Vivre Ensemble: Unis dans la différence et dans…
16/05
Migration vers les farines locales: Les femmes de Yaoundé 5 se forment
16/05
Ni Courtisan Ni Flagorneur: Le pouvoir du Verbe et de la Verve
15/05
Crise anglophone: deux redoutables factions d’Ambazoniens annoncent le blocage de l’axe Mamfe-Ekok
15/05
Célestin Bedzigui : «les députés de l'opposition à l'Assemblée nationale sont-ils au niveau?»
14/05
Court séjour privé: le président de la République a quitté Yaoundé

Maurice Kamto descend dans la rue.

vendredi, 26 octobre 2018 08:08 Mfoungo

 

Dès ce vendredi 26 octobre, des stratégies de revendications, à priori non violentes, seront déployées dans les villes de Yaoundé, de Douala et à l'étranger. Kamto en personne au devant de la scène.

 

" NON AU HOLD-UP". C'est le slogan de cette campagne de revendication de la victoire du champion du MRC à la présidentielle 2018. Articulé autour d'un programme bien détaillé, les stratèges du premier parti d'opposition au Cameroun espèrent drainer le maximum de ses militants dans une lutte silencieuse. L'objectif, dire non au hold-up électoral en cours selon le Président du parti, Maurice Kamto.

 

Tout démarre ce vendredi. La campagne se déroule en trois phases. La première, le week-end du vendredi 26 au dimanche 28. Durant ces trois jours, Maurice Kamto invite ses partisans à des recueillements dans les lieux de cultes. Il demande d'y tenir des réunions de prière pour LA VERITE ET LA JUSTICE. Cette invitation est accompagnée par la prescription aux fidèles du MRC de faire des approvisionnements dans leurs domiciles. Une prescription bien curieuse. Une prescription qui laisse entendre que la semaine d'après sera difficile. Un point qui laisse croire que le MRC envisage une ville morte pendant un certain temps. Une invitation à se ravitailler qui contraste avec l'esprit pacifiste et non violente qui transpire à priori de la stratégie de revendication.

 

Le clou des activités du week-end, c'est la matinée du samedi 27 octobre. Le plan de contestation de la victoire de Paul Biya prévoit la traversée à pied et à main nue du premier pont sur le wouri. Simultanément à Paris, les contestataires feront un meeting suivie d'une marche au Trocadéro. Ce sera la première marche annoncée officiellement par un parti d'opposition ayant pris part à la dernière élection. Ce qui démontre s'il le fallait encore que ces acteurs politiques ont résolument choisi l'affrontement pour revendiquer leur victoire. Il est évident qu'aucun sous-préfet ne donnera d'autorisation pour ces marches au Cameroun. Conséquence, les forces de maintien de l'ordre se déploiera pour empêcher toute marche. On sera vraisemblablement au bord de ce que nous voulons éviter pour notre pays. A condition que cette marche ne soit pas suivie, ou alors qu'elle soit étouffée dans l'œuf comme l'ont été les précédentes.

 

La suite c'est le lundi 29. Entre 7h et 7h05, la stratégie prévoit de faire du bruit à grande échelle en tapant sur tout support qui peut faire résonance. Klaxon, sifflets, casseroles, tam-tam et autres. Après ces 5 minutes, il sera observé 10 minutes de silence et d'inactivité.

 

Dès le mardi 30 et ce jusqu'à la veille de la prestation de serment dont la date n'est pas encore connue, les supporters de Maurice Kamto sont invités faire des impressions sur tout support possible, de la mention "NON AU HOLD-UP". A la veille du jour annoncé pour la prestation de serment, les militants sont conviés à se vêtir tout de blanc. L'apothéose, c'est le jour de le prestation proprement dite. Maurice Kamto annonce un grand meeting à l'esplanade du stade omnisports de Yaoundé. Un meeting au cours duquel il fera un discours retransmis dans tous les points de rassemblement organisés, pour ce jour uniquement, sur l'ensemble du territoire. Une stratégie populaire qui contraste avec l'annonce faite par le Président du MRC, le soir de la proclamation de serment, de n'utiliser que les moyens de droit pour revendiquer sa victoire.

 

Stéphane Nzesseu

Leave a comment

Depuis l'élection du 07 octobre dernier un mouvement est né dans la diaspora camerounaise pour revendiquer d'une manière particulière contre le hold-up…

Agenda

«May 2022»
MonTueWedThuFriSatSun
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031