01/12
MRC: Maurice Kamto séquestré à Douala, selon son parti politique
01/12
Election à la Fecafoot: la candidature de Maboang Kessack réhabilitée et Samuel Eto’o débouté
30/11
Attaque meurtrière d'Ekondo Titi: le président de la République affirme que ces actes lâches ne…
29/11
Art et culture : Le festival Ecrans noirs remet un prix spécial au président Paul…
29/11
Coopération : La Corée du Sud promet 4 milliards FCFA pour construire 3 campus numériques…
29/11
Expertise publique : La Cour suprême engage les inspecteurs et contrôleurs d’Etat à plus d'objectivité
29/11
Données des sociétés d'assurance : La Beac veut créer une plateforme numérique pour faciliter la…
29/11
Commémoration de la Journée Africaine de la Statistique: ONU Femmes - partenaire du système statistique…
29/11
Le gouvernement condamne les agressions des Homosexuels
29/11
Tuerie d’Ekondo Titi: le gouvernement va traquer les auteurs
29/11
Tuerie d’Ekondo Titi: les missions diplomatiques présentes au Cameroun condamnent
28/11
Coupe d’Afrique des Nations 2021 : La Caf dévoile le prix des billets d’accès au…
28/11
Crises sécuritaires au Cameroun: Perfidie des Ongs
28/11
Assassinat des civils à Ekondo Titi: Le Mouvement Réformateur appelle au “ Sursaut Patriotique de…
28/11
Echos du Parlement: Manaouda Malachie aborde la vaccination devant les députés de la Nation
26/11
Patrice Motsepe (président de la CAF): «nous allons avoir une merveilleuse Coupe d'Afrique des Nations…
26/11
Crise anglophone : Le PIB du Cameroun a perdu plus de 421 milliards FCFA en…
26/11
Cameroun : Les députés appellent à considérer les séparatistes comme des « terroristes »
26/11
Gestion des actifs de trois ex-sociétés d’État : Lazare Atou et Cie convoqués au Consupe…
26/11
Production des huiles végétales : Les raffineurs du Cameroun annoncent la poursuite de leurs activités…
  • Vous êtes ici :  
  • Accueil
  • Politique
  • Diplomatie : Israël se dit «choqué» par les propos antisémites tenus par Jean de Dieu Momo

Diplomatie : Israël se dit «choqué» par les propos antisémites tenus par Jean de Dieu Momo

lundi, 04 février 2019 13:27 Liliane N.

L’ambassade de l’Etat d’Israël à Yaoundé s’est dite « choquée » par les propos antisémites tenus par Jean de Dieu Momo, le ministre délégué auprès du ministre de la Justice, lors de l’émission télévisée "Actualité Hebdo" diffusé les dimanches sur la CRTV, la chaîne nationale.

Le dimanche 3 février 2019, au cours d’un entretien télévisé sur la CRTV, Jean de Dieu Momo a déclaré qu’en «Allemagne, il y avait un peuple qui était riche, qui avait tous les leviers économiques, c’était n’est-ce pas, les juifs et qu’ils étaient d’une arrogance… telle que les allemands se sentaient frustrés. Puis un jour est venu au pouvoir un certain Hitler qui a mis ces populations-là dans des chambres à gaz ». Le Ministre Momo établissait ainsi un parallèle avec la situation actuelle du peuple Bamiléké et les débats enflammés autour du tribalisme.

Dans un communiqué qui date de ce lundi 4 février 2019, l’Ambassade israélienne a déploré ces propos « qui constituent une grande déception au regard des relations bilatérales qui existent entre le Cameroun et Israël ». L’Etat hébreux se dit «outré par cette sortie »,  « condamne fermement ces propos » et demande des « excuses immédiates ».

Rappelons que dans une série de messages postés sur sa page Facebook entre fin octobre et début novembre, Jean De Dieu Momo avait accusé la communauté Bamiléké dont il est originaire d’être responsable de la dérive tribaliste observée après l’élection présidentielle.

Le leader du PADDEC a semblé avoir retrouvé le bon sens. La dernière publication de l’homme politique sur sa page Facebook tirait la sonnette d’alarme d’une situation extrêmement volatile et en appelle à l’apaisement. « Notre pays coure un grave danger génocidaire. Nous devons tous nous calmer et nous regarder fraternellement pour cerner les problèmes et y apporter une solution. J’en appelle à la retenu de tous », a écrit Me Momo.

L’homme politique qui a soutenu la candidature de Paul Biya lors du dernier scrutin présidentiel, « suggère des assises nationales pour nous parler de nos frustrations tribales ou régionales». Il rappelle qu’« aucune tribu ne peut gouverner seule ce pays et les Entrepreneurs Tribalisco politiciens doivent prendre conscience de graves dangers qu’ils font courir à notre peuple par leur irresponsabilité. Les frustrations sont graves de part et d’autre de ndelele à Yokadouma, d’Abongbang à Fongo Tongo, de Bertoua à Kousseri, de Bafoussam a Betare Oya ».

« Prenons conscience des inégalités dans le traitement des uns et des autres et apportons y une solution pour ne pas donner plus de visibilité aux Entrepreneurs de Guerre qui émergent dans notre société depuis quelque temps », indique Jean De Dieu Momo.

Liliane N.

Leave a comment

Contexte sanitaire oblige, Mamadi Mahamat, le sous-préfet de Yaoundé IIème vient de signer un communiqué suspendant la prière de vendredi chez les…

Agenda

«December 2021»
MonTueWedThuFriSatSun
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031