20/05
Fête de l'unité: le Chef de l'État préside la grande parade au Boulevard du 20…
19/05
Jean Michel Nintcheu: Joshua Osih «est un sous-traitant corrompu du RDPC au sein du SDF»
19/05
Fête de l’unité: le SDF Centre veut boycotter le défilé
18/05
Cameroun : Le Gouvernement en discussion avec les entreprises en vue de l'augmentation du Smig
18/05
Recettes des péages routiers : Le Cameroun mobilise 2,1 milliards de FCFA de recettes au…
18/05
Emprunt obligataire 2022 : Le Cameroun disposé à mobiliser plus que les 200 milliards de…
18/05
Exportations vers la RCA : Le Cameroun clarifie sa décision de renforcer les contrôles
18/05
Fête de l'Unité: l'usage du téléphone interdit durant le défilé
17/05
Expropriation des terres à Bali: les chefs duala en colère écrivent aux autorités
17/05
Opération de déguerpissement: Me Christian Ntimbane Bomo condamne ce qui se passe à Douala
17/05
Région de l'Extrême-Nord : Plus de 100 nouveaux déplacés internes enregistrés à Mokolo selon l'ONU
17/05
Humanitaire : Yannick Noah s’engage dans la lutte contre le paludisme
16/05
Owona Nguini trouve incroyable l’analyse de Dieudonné Essomba sur la crise anglophone
16/05
Le président de la Conférence épiscopale du Cameroun Mgr Andrew Nkea demande la libération de…
16/05
Journée Internationale de la Paix et du Vivre Ensemble: Unis dans la différence et dans…
16/05
Migration vers les farines locales: Les femmes de Yaoundé 5 se forment
16/05
Ni Courtisan Ni Flagorneur: Le pouvoir du Verbe et de la Verve
15/05
Crise anglophone: deux redoutables factions d’Ambazoniens annoncent le blocage de l’axe Mamfe-Ekok
15/05
Célestin Bedzigui : «les députés de l'opposition à l'Assemblée nationale sont-ils au niveau?»
14/05
Court séjour privé: le président de la République a quitté Yaoundé
  • Vous êtes ici :  
  • Accueil
  • Politique
  • Cabral libii appelle à une justice équitable pour Maurice Kamto

Cabral libii appelle à une justice équitable pour Maurice Kamto

lundi, 18 février 2019 07:18 Stéphane Nzesseu

Le président du mouvement 11 millions de citoyens et représentant du parti Univers pour l'élection présidentielle d'octobre 2018 au Cameroun a fait une sortie épistolaire pour demander aux autorités judiciaires de respecter les principes de l'État de droit dans la procédure qui implique le président du MRC et plusieurs autres camerounais.

 
Dès les premières lettres de cette communication, Cabral libii précise très bien qu'il parle en son nom propre et au nom du mouvement 11 millions de citoyens. "Je voudrais ici en mon nom propre et à celui  du Mouvement 11 Millions de Citoyens, leur apporter tout  notre soutien moral et patriotique." Une démarcation avec le parti Univers qui est devenu régulier ces derniers temps au point où l'opinion publique se demande si le divorce n'est pas déjà consommé entre le mouvement 11 millions et le parti Univers.
 
Cabral libii reste constant. Dès l'arrestation de Maurice Kamto et des siens, il avait déjà produit des écris pour fustiger le comportement des agents de l'État. "J'avais exprimé comme cela est constant, ma désapprobation quant aux atteintes flagrantes à l'expression des libertés publiques dans notre pays par des interdictions administratives injustifiées et  systématiques des réunions et manifestations des partis d'opposition et autres organisations de la société civile qui dénoncent. Ce qui met en permanence l'Etat du Cameroun en porte à faux avec ses engagements internationaux  notamment la CADEG et crée les conditions d'une exaspération générale subite", affirme Cabral.
 
 Et le numéro trois à la dernière élection de dire "J'exhorte à la plus grande vigilance quant à la qualité de la justice qui sera rendue dans le contexte d'un système judiciaire régulièrement accusé de subir les influences et des pressions des autorités exécutives." Et de renchérir, "j'en appelle donc aux procès justes et équitables sans aucune immixtion des politiques, à la mutualisation des forces politiques et de la société civile, pour un contrôle absolu de l'indépendance de la justice au cours de ces procès, en même temps que j'invite le Gouvernement à privilégier les pertinentes dispositions des codes de procédure pénale et  d'instruction militaire qui lui offrent la possibilité d'arrêter des poursuites pénales chaque fois que la cohésion nationale et la paix sont  en question."
 
De manière claire, Cabral libii soupçonne le gouvernement de vouloir instrumentaliser la justice pour des fins politiques. La présomption de l'influence des exécutifs sur le judiciaire semble légitime au regard du contexte sociopolitique camerounais. Cabral libii semble prédire qu'il n'attend rien de cette procédure sinon de l'injustice d'où son appel aux forces de la société civile, pour un contrôle aux allures de pressions sur les acteurs du procès qui va engager Maurice Kamto et les autres. 
 
Une prise de position qui tend à faire croire que Cabral Libii penche de plus en plus vers un soutien sans masque à Maurice Kamto dans ce combat contre le non État de droit perpétuel dans lequel vogue notre pays depuis des lustres.
 
 
Stéphane Nzesseu

Leave a comment

De véritables journaleux. Des experts en inventions d’articles de presse. Des adeptes de la manducation des figures de la république. Il est…

Agenda

«May 2022»
MonTueWedThuFriSatSun
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031