28/11
Coupe d’Afrique des Nations 2021: La Caf dévoile le prix des billets d’accès au stade
28/11
Crises sécuritaires au Cameroun: Perfidie des Ongs
28/11
Assassinat des civils à Ekondo Titi: Le Mouvement Réformateur appelle au “ Sursaut Patriotique de…
28/11
Echos du Parlement: Manaouda Malachie aborde la vaccination devant les députés de la Nation
26/11
Patrice Motsepe (président de la CAF): «nous allons avoir une merveilleuse Coupe d'Afrique des Nations…
26/11
Crise anglophone : Le PIB du Cameroun a perdu plus de 421 milliards FCFA en…
26/11
Cameroun : Les députés appellent à considérer les séparatistes comme des « terroristes »
26/11
Gestion des actifs de trois ex-sociétés d’État : Lazare Atou et Cie convoqués au Consupe…
26/11
Production des huiles végétales : Les raffineurs du Cameroun annoncent la poursuite de leurs activités…
26/11
Drame de Douala: L’autopsie a été pratiquées sur la dépouille de Nzimou Bertin
26/11
Drame de Ekondo Titi: Kamto Maurice appelle à la démission de Chief Joseph Dion Ngute
26/11
Attaque meurtrière à Ekondo Titi: Maurice Kamto réclame la démission du Premier ministre, des députés…
25/11
Football: le Cameroun et la CAF à couteaux tirés sur la délocalisation de la cérémonie…
25/11
Election à la Fecafoot: la candidature de Samuel Eto'o Fils validée
25/11
Une rencontre des Maurice Kamto, Patricia Ndam Njoya, Cabral Libii interdite à Yaoundé
25/11
Oranger dans le monde: Mettre fin dès maintenant à la violence à l’égard des femmes!
25/11
Echos du Parlement: Gabriel Dodo Ndoke explique le cadre normatif et Réglementaire aux Élus du…
25/11
Coronavirus : Le gouvernement veut élargir la 3e dose de vaccin à tous les adultes
25/11
“ Fédéralisme Communautaire”: Pour le Professeur Edouard Bokagne " Cabral Libii veut se donner un…
25/11
Echos de la Chambre Basse du Parlement: “Gouvernance de l'Organisation et de la Promotion du…

Visite de Maurice Kamto dans le Septentrion : Certains jeunes ont choisi de lui envoyer un message clair

lundi, 15 février 2021 18:04 Nicole Ricci Minyem

« Kamto, les Jeunes de Tokombere disent Non aux visites de déstabilisation et de haine ».

 

Un message qui ne laisse planer aucun doute, sur le sentiment que le leader du Mrc suscite dans l’esprit de quelques uns de ses compatriotes ; surtout lorsqu’on sait qu’il n’a eu de cesse, au cours des trois dernières années d’inciter les Camerounais à développer une méfiance contre les tenants du Pouvoir.

Depuis la proclamation des résultats de l’élection présidentielle d’Octobre 2018, l’ancien ponte du régime n’a pas manqué la moindre occasion, pour surfer sur les conditions de vie assez difficiles des Camerounais, cherchant ainsi à asseoir un « programme » politique qu’il est ardu de comprendre.

Mamadou Mota présenté comme un trophée

Selon certaines indiscrétions, le président du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun a initié sa tournée dans le Septentrion, afin d’accompagner le premier vice – président de son parti « Parce qu’il avait promis aux parents de Mota de leur ramener leur fils…Une autre manière de faire parler du Mrc, même si nous n’arrivons pas à comprendre les raisons pour lesquelles ils rencontrent au passage, les autorités administratives et traditionnelles… ».  

Une assistance de deux poids – deux mesures

Au regard de l’incompréhension, des plaintes mais aussi de la colère que ressentent les autres militants du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun, il y a lieu de se poser cette question ; Des complaintes qui viennent des jeunes gens qui, pour certains sont obligés de tout recommencer, sans bénéficier de l’assistance du leader de leur parti, alors qu’ils ont cru en lui.   

 

« N’avons – nous pas fait de la prison comme Mota ? Qu’est ce qui peut expliquer qu’on lui déroule ainsi le tapis rouge, alors que nous qui avons parfois subi de grosses maltraitances, nous qui avons tout perdu sommes abandonnés à nous – mêmes ? Mota est aujourd’hui présenté comme une égérie alors qu’il a fait une dépression d’un mois à la prison de Kondengui, refusant de manger et de boire, j’aimerais bien savoir ce qu’il a fait de plus que nous autres » ?

Interdiction des foras et autres groupes parlant au nom du Mrc

Au regard de la grogne qui se fait de plus en plus insistante dans les groupes WhatsApp notamment, le responsable de la communication de cette formation politique a fait circuler ce jour, des messages afin d’inviter ses camarades à supprimer toutes ces plateformes, arguant que « Désormais, les seuls qui seront autorisés à fonctionner sont ceux qui auront au passage reçu le quitus de la cellule de communication… ».

Des mesures préventives qui arrivent un peu tard, parce qu’au sein de l’opinion publique, certains comportements, certains termes, certaines postures appartiennent aux militants et sympathisants du Mrc, d’où l’importance du message de ces Jeunes de Tokombere.

 

Nicole Ricci Minyem 

 

Leave a comment

Joseph Dion Ngute le Premier Ministre a reçu dans son département ministériel, deux délégations de la communauté Sawa. La première délégation à…

Agenda

«November 2021»
MonTueWedThuFriSatSun
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930