25/05
Coopération Sanitaire: Le Cameroun et les États-Unis main dans la main pour améliorer l’offre en…
25/05
Douala: le corps sans vie d’un jeune homme découvert dans un immeuble au quartier Bilongue
25/05
Séjour privé de Paul Biya en Europe : Le gouvernement recadre Jean-Baptiste Placca
25/05
Yaoundé: la réhabilitation du CHU prévue pour 10 mois, toujours pas achevée 6 ans après
25/05
Voici le nouveau secrétaire général par intérim de la Fecafoot
24/05
Hydrocarbures : Le Cameroun projette une baisse des recettes jusqu’en 2024
24/05
Assistance des réfugiés camerounais au Tchad : Le HCR recherche 58 milliards de FCFA
24/05
Etats-Unis: une camerounaise d’origine en voie d’être nommée par le président Joe Biden au ministère…
24/05
Convention minière accordée à Sinosteel : Gabriel Dodo Ndoke appelle les uns et les autres…
24/05
Dieudonné Essomba aux autorités : « Eviter dans toute politique foncière, de priver une Communauté…
24/05
Homosexualité : Certains ont-ils le droit et la liberté d’en parler plus que d’autres ?
24/05
Honneur et Fidélité : 20 mai 2022 : vague unitaire irrésistible
24/05
Abbé Jean Armel Bissi : “Des sources concordantes attestent que l’Abbé Emilien Messina n’est pas…
23/05
Covid-19 : Le Gouvernement camerounais craint une nouvelle flambée épidémique
23/05
Boycott de la tournée européenne de Grâce Decca : Le Pr Mathias Eric Owona Nguini…
23/05
Inflation au Cameroun : Vers un dépassement du seuil communautaire de 3% en 2022, selon…
23/05
Agriculture : Le Cameroun organise la collecte des données météorologiques pour booster les productions
23/05
Port autonome de Douala: Cyrus Ngo’o victime ou pas d‘une cabale judiciaire
23/05
Déguerpissement des populations à Douala: des familles auraient perçu de l'argent selon Boris Bertolt
23/05
Médias: un homme politique critique les productions de la CRTV

Sdf : Joshua Oshi sera-t-il exclu du Parti ?

lundi, 10 mai 2021 09:43 Nicole Ricci Minyem

C’est la question qui se pose désormais dans le landernau politique quarante huit heures après la sortie intempestive du Député de la salle qui abritait les assises du Comité exécutif national

 

Les membres de cette instance devaient tabler sur le dossier déposé devant eux ; « l’auto-exclusion de Joshua Oshi conformément aux statuts du parti », tel que suggérés par les participants qui avaient pris part à une assemblée extraordinaire convoquée par Jean Michel Nintcheu dans son domicile à Douala.

 

Les soutiens de celui que d’aucuns considèrent comme son « adversaire politique » lui ont fait le reproche d’avoir signé une pétition adressée aux parlementaires américains au sujet de l’expulsion des Camerounais illégalement installés aux Etats - Unis.

 

Le dossier ayant été jugé recevable et transmis à la Commission juridique du Social Democratic Front, Joshua Oshi s’en est allé. Si d’aucuns estiment qu’il s’agit d’un acte méprisant, vis-à-vis des personnes présentes dont certains venaient de Douala, d’autres, à l’instar d’Alex Gustave Azebaze – présenté comme l’un des chroniqueurs de cette formation politique, font savoir que l’élu de la Nation avait un voyage programmé depuis longtemps et qu’il devait prendre son vol.  

 

La décision finale sera connue d’ici trois semaines. Un délai qui, de l’avis des adversaires de l’ancien candidat à la présidentielle de 2018 va juste entériner leur volonté, arguant qu’ils ne sont habités que par la volonté du respect strict  des statuts et Règlement intérieur du parti.

 

En rappel,

 

Questionné par Jeune Afrique afin d’en savoir un peu plus sur les raisons qui l’ont amené à accompagner cette action initiée par le Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais, l’honorable Joshua Oshi avait affirmé que :  

 

« Cette lettre a été initiée par l’Assemblée nationale, sous la coordination de l’un de ses vice-présidents Hilarion Etong. C’est lui qui a mobilisé les députés qui étaient présents à Yaoundé durant l’intersession et qui les a consultés.

 

Ce document était nécessaire parce que, depuis quatre ans, nous interpelons l’administration américaine sur le fait qu’il y a beaucoup trop de personnes qui, depuis les États-Unis, alimentent la guerre dans les régions anglophones du Cameroun, que ce soit par le biais de financements ou via des activités de propagande.

 

Nous pensions que les députés américains devaient faire tout leur possible pour convaincre l’administration Biden d’empêcher ces individus d’alimenter l’extrême violence dans les régions anglophones. Nous leur avons rappelé que les États-Unis ont le devoir de respecter les textes internationaux qui régissent la lutte contre la criminalité transfrontalière et dont ils sont signataires.

 

Ces instruments doivent aider à faire en sorte que la guerre s’arrête. En tant que parlementaire représentant la nation camerounaise, il va de soi que je soutiens cette approche ».

 

Nicole Ricci Minyem

 

 

Leave a comment

C’est la révélation forte faite ce samedi au Salon de l’agriculture à Paris. Interpellé par l’activiste camerounais et fondateur de la BAS…

Agenda

«May 2022»
MonTueWedThuFriSatSun
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031