11/06
Insécurité : « Le Cameroun a une longue expérience dans la gestion de ses crises…
11/06
Cameroun : 30% des décès maternels sont dus aux avortements clandestins
11/06
Hécatombe de la falaise de Dschang : Des familles toujours dans l'attente des corps
11/06
Cameroun - Minfi : Un imposteur empoche 333.600.000 Fcfa
11/06
Cameroun : Les Unes du vendredi 11 juin 2021
11/06
Financement de l’Entrepreneuriat Territorialisé : Les concertations se multiplient
10/06
Convention : Cimencam et trois structures publiques pour construire 2 000 logements
10/06
Nord : Oumarou Ousmanou porté au poste de président du Conseil régional après le décès…
10/06
Cameroun-Microfinance : Vision Finances double son capital à 4 milliards de FCFA
10/06
Région du Sahel : Macron annonce la fin de l’opération Barkhane
10/06
Lutte contre le Covid-19 : Une camerounaise met sur pied un nouveau traitement
10/06
Cameroun : Les biens de Pascal Monkam placés sous administration séquestre
10/06
Gifle contre Emmanuel Macron : L'agresseur condamné à 4 mois ferme avec mandat de dépôt
10/06
Organisation de la CAN 2021 : L’Algérie dément vouloir remplacer le Cameroun
10/06
Exploitation minière de Kana : Le responsable de China mining aurait tiré sur l’un de…
10/06
Mayo-Darlé : Les artisans exploitants des sables et graviers reçoivent du matériel d’exploitation
10/06
Journaux en kiosque ce 10 juin 2021
10/06
Lutte contre le terrorisme et l’insécurité : Les comités de vigilance du Mayo Danay équipés
10/06
CAN 2021 : Lady Ponce ne cesse de désapprouver l'hymne retenu pour la compétition
10/06
Kambele : Les activités minières suspendues
  • Vous êtes ici :  
  • Accueil
  • Défense
  • Assassinat d’une étudiante à Bologne : Les services secrets Camerounais ne sont nullement impliqués

Assassinat d’une étudiante à Bologne : Les services secrets Camerounais ne sont nullement impliqués

jeudi, 06 mai 2021 08:31 Nicole Ricci Minyem

Dans un communiqué rendu public ce Mercredi Joseph Beti Assomo – ministre de la Défense assure que Ngouenet Jacques Honoré présumé assassin n’appartient absolument pas à ce corps ; Il s’agit d’un ancien soldat radié des effectifs de l’Armée depuis Décembre 2015.        

 

La quintessence du document

 

« Le lundi 3Mai 2021, est apparu sur la biosphère le récit viral de l’assassinat odieux d’une jeune Camerounaise, la nommée Emma Pezemo, âgée de 31 ans, attribué au nommé Ngouenet Jacques Honoré, dans la ville de Bologne en Italie.

 

Les mêmes sources laissent entendre que le présumé assassin qui se serait donné la mort après son forfait serait un militaire qui exerçait comme agent de renseignement pour le compte de l‘Etat du Cameroun.

 

Il n’en est rien, absolument rien, s’agissant du statut de ce dernier. Le nommé Ngouenet Jacques Honoré n’est pas inconnu de nos services. Il s’agit en effet d’un ancien soldat radié des effectifs de l’Armée depuis Décembre 2015.

 

Des premières investigations menées par les services compétents du ministère de la Défense, il ressort que l’ancien Sergent – chef  Ngouenet Jacques Honoré, est un déserteur, à la moralité peu recommandable, plusieurs fois sanctionné pour manquement grave à l’éthique et à la discipline militaire, ainsi que pour plusieurs actes amoraux susceptibles de porter atteinte à l’honneur et à la dignité militaire… ».  

 

 

Ngouenet Jacques Honoré - ex chauffeur au sein de l’Armée de Terre, comme l’indique le communiqué du Mindef

 

« Recruté lors de la campagne spéciale de la campagne 2000 pour le compte de l’Armée de Terre (matricule T2000/1879), l’intéressé né le 7 Juillet 1978 à Baleveng, arrondissement de Nkong Ni, Région de l’Ouest, a effectivement servi entre autres à la Division de la Sécurité Militaire comme chauffeur, puis à l’Antenne Sécurité Militaire de l’Est comme agent et enfin, au 41ème Bataillon d’Infanterie Motorisé, toujours comme chauffeur avant sa radiation des effectifs. Il ne pouvait donc plus, au moment des faits, se prévaloir de la qualité de soldat… ».

 

Le ministère de la Défense n’est ni concerné, ni responsable des agissements de cet individu. Par ailleurs,

 

« Les enquêtes du reste annoncées ouvertes et conduites par les autorités administratives et judiciaires des céans, permettront de préciser tous les contours des actions de cet ancien militaire.

 

Le ministère de la Défense décline toute responsabilité pour les forfaits commis par les hommes radiés des effectifs ou en rupture avec des liens organiques avec lui ».   

 

Nicole Ricci Minyem     

 

    

Leave a comment

Invité sur le plateau de la chaine de télévision STV dans l'émission 7Hebdo, dimanche 07 avril 2019, André Luther Meka, membre du…

Agenda

«June 2021»
MonTueWedThuFriSatSun
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930